11 Feb 2019

Togo : les acteurs réfléchissent à l’amélioration des services et coûts internet

Les opérateurs de téléphonie mobile nationaux, les fournisseurs d’accès internet, les représentants de banques et des universités du Togo discutent depuis ce lundi à Lomé et ce jusqu’au vendredi prochain sur les techniques de routage, des points d’échanges et l’interconnexion de l’internet.

Cette rencontre est organisée par TGIX, l’association qui a en charge la gestion du premier point d’échange internet au Togo. L’objectif, c’est de sensibiliser les acteurs autour du potentiel de ce point d’accès internet en termes d’opportunités d’affaires, d’amélioration de la qualité du service internet mais aussi tout ce qui concerne la cyber-résilience au niveau national.

« Le point d’échange internet est une infrastructure physique d’interconnexion qui permet aux opérateurs nationaux et aux fournisseurs de services internet de pouvoir échanger le trafic, de sorte que ce dernier soit conservé au niveau du Togo. L’idée au cours de cette formation, c’est que tous les acteurs puissent se parler et traduire leur stratégie politique en une politique d’interconnexion au niveau technique », a déclaré Fabrice Bagolibe, Directeur exécutif de TGIX.

A l’issue de cet atelier, ce sont 25 décideurs et une trentaine d’ingénieurs qui seront formés sur les techniques de routage et de l’interconnexion de l’internet.

« Ce à quoi on doit s’attendre, c’est l’amélioration de la qualité du service internet national et des réductions de coût. Une fois que le trafic local est échangé localement, cela décante et  libère la bande passante internationale. Cela permet l’amélioration des coûts de productivité et par ricochet les coûts d’accès internet », a-t-il indiqué.

Cette rencontre a été ouverte par Germain Abayeh Boyodi, Directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Togo (ART&P-Togo).

Selon lui, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont connu, ces dernières années au Togo, d’ « énormes » avancées.

« La transition numérique est devenue une réalité au Togo. Elle se doit d’être entretenue et accompagnée afin que les mutations qu’elle occasionne bénéficient et servent à améliorer, avant tout, les conditions de vie de toutes les couches sociales de notre pays », a-t-il assuré.

Il estime que le point d’échange internet va améliorer de façon significative la qualité de service de l’internet au Togo.

Et les objectifs que le ministère des Postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques assigne à cette infrastructure sont entre autres l’amélioration de la qualité des échanges internet entre les opérateurs et fournisseurs d’accès et de services internet au Togo, la réduction des coûts de la bande passante, le coût de la connectivité pour les utilisateurs finaux. Elle va également permettre de booster le commerce et les transactions électroniques dans le pays.

Read 166 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…