20 Mar 2019

La Miss Togo 2018 engagée aux côtés des femmes victimes de fistule obstétricale

Elue le 25 août dernier à Lomé Miss Togo 2018, Ichabatou Gnongbo-Tchoro était face à la presse ce mardi à Lomé au cours d’un petit-déjeuner. Objectif, faire le bilan à mi-parcours de son mandat. Elle avait à ses côtés le président du Comité national Miss Togo, Gaspard Baka et le Directeur général de Moov-Togo, sponsor officiel du concours de beauté.

L'ambassadrice de la beauté togolaise a procédé il y a quelques mois, au lancement de son projet social intitulé ‘Appui aux femmes victimes de la fistule obstétricale’ dans son village natal à Bafilo, en marge de sa participation à la célébration de la fête traditionnelle Kamaka.

« J’ai choisi de m'engager principalement, en 2018-2019, à apporter une assistance morale, matérielle et financière aux femmes victimes de la fistule obstétricale, souvent stigmatisées et abandonnées par leurs proches », a-t-elle déclaré.

La Miss Togo 2018 a donc fait l’état des lieux de la lutte contre la fistule obstétricale et participe aux côtés des autres acteurs impliqués à plusieurs réunions pour la mise en place d’une politique de lutte contre la fistule obstétricale, ceci en attendant des actions concrètes sur le terrain dans les prochains jours.

Quelques jours après son élection, à l’invitation du ministère du Tourisme, Mlle Gnongbo-Tchoro s’est envolée pour Paris en France, au Salon international du tourisme TOP RESA 2018 Paris, pour animer le stand du Togo et vendre cette destination aux visiteurs. 

« A cette première sortie en France, outre le salon du tourisme, je me suis rendue à Amiens à l’invitation de l’Association Picardie Togo, une ONG partenaire du Comité National Miss Togo depuis 1999 qui a permis de mener plusieurs actions humanitaires et assistances notamment dans des hôpitaux et écoles au Togo et l’aide sociale aux démunis. Toujours à Amiens, j’ai eu des réunions avec d’autres partenaires tels que le Secours populaire, Rotary Club Amiens et la Croix Rouge d’Amiens », a-t-elle souligné.

Elle y a rencontré des partenaires potentiels pour le financement de son projet social.

Ichabatou Gnongbo-Tchoro a effectué plusieurs autres séjours en France, en Belgique et en Côte d’Ivoire à ce jour. Elle a été reçue comme les précédentes Miss dans les représentations diplomatiques du Togo à Paris : notamment à l’Ambassade du Togo en France et la représentation du Togo auprès de l’UNESCO et de la Francophonie, ainsi qu’à Bruxelles en Belgique.

Elle n’oublie pas le milieu scolaire. Elle y réalisera des actions en faveur de la protection de l’environnement. En plus, elle veut achever le projet de son prédécesseur, intitulé "Réinsertion des prisonniers". La poursuite de de projet l’a conduite dans les prisons civiles de Tsévié et de Lomé.

« La Miss Togo est cette personne qui porte cette audience pour pouvoir parler et être écoutée par les autres nations. La Miss Togo va parler au nom de tout le Togo et de tous les Togolais à l’extérieur par rapport à la couronne et par rapport à son écharpe »,  a insisté M. Baka.

Démarré en 1995, le concours national Miss Togo est à sa 25ème édition et passe pour l’un des événements les plus attendus au Togo, suivi par de millions de personnes. 

Read 1117 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…