17 Oct 2018

2ème édition des universités du 3ème âge : les séniors disent merci à l’INAM

La 2ème édition des « universités du 3ème âge » a été officiellement lancée ce mercredi à Lomé. C’est par centaines que les personnes âgées, toutes habillées de T-shirt et chapeau blancs à l’effigie de l’Institut national d’assurance maladie (INAM), organisateur de cette manifestation, ont pris d’assaut l’Agora Senghor.

Selon ces personnes, premiers bénéficiaires de cet événement, l’établissement public organisateur est le premier partenaire national des personnes âgées. Et les universités du 3ème âge, a souligné le représentant des personnes âgées, constituent une initiative ‘fort appréciable’ en ce sens que le 3ème âge au Togo est plus ou moins en sommeil depuis l’exclusion de cette catégorie de personnes des activités du programme des Nations Unies.

« Aujourd’hui, nous constatons que l’INAM est à nos côtés, ce qui nous donne une espérance de vie plus longue », a-t-il ajouté.

Dans son mot, Myriam Dossou d’Almeida, la Directrice générale de l’INAM, a d’abord planté le décor de l’organisation de cette manifestation. « Nous avons fait le constat qu’au-delà des pathologies liées au vieillissement, les personnes âgées font souvent face à d’autres défis comme la réduction de la mobilité, la solitude, l’isolement, le manque d’informations sur leur conditions sanitaires », a-t-elle précisé.

Les universités du 3ème âge, a-t-elle poursuivi, s’inscrivent dans une logique d’accompagnement des seniors grâce à l’information, l’éducation et la sensibilisation sur la santé et les questions liés à l’âge. « C’est notre modeste contribution au bien-être général des séniors en trouvant des leviers adéquats qui puissent les aider à bien vivre leur vieillesse », a-t-elle ajouté. L’INAM

Pour cette 2ème édition, le thème retenu est : « personnes âgées, richesse de la nation ». A ce propos, les organisateurs disent se référer à l'écrivain malien Amadou Hampaté Bâ qui déclarait ceci: « lorsqu’un vieillard meurt c’est une bibliothèque qui brûle ».

Pendant les 2 jours que vont durer ce programme événementiel à caractère institutionnel, pédagogique et sociétal, plusieurs activités vont se dérouler.

Au-delà de la communication, de l’information et de la sensibilisation pour la santé, il y aura des causeries-débats, un atelier de formation. La 2ème édition de ces ‘universités’ est aussi le lieu d’un espace de visites médicales sur les maladies comme l’hypertension, l’arthrose, le diabète, le glaucome et la maladie de Parkinson, une foire des séniors, un espace d’écoute et de conseil, un espace bio et une librairie du 3ème âge.

Des experts et spécialistes de la question de la vieillesse vont aussi abonder dans plusieurs autres domaines, notamment l’abandon, la maltraitance et la privation, des maux sociaux auxquels sont parfois soumises ces personnes qui n’ont pas demandé à vieillir.

Mis à part le ministère de la Santé et de la protection sociale, plusieurs autres départements ministériels et les associations de personnes âgées accompagnent cet événement. Au Togo, les personnes âgées représentent 6% de la population générale.

Read 199 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…