12 Mar 2018

Togo : urgences et morgues fermées à partir de ce mardi

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) passe à la vitesse supérieure. En réponse au silence de l’autorité face à leurs revendications, les agents de la santé du Togo, en Assemblée générale ce lundi au CHU Sylvanus Olympio à Lomé, ont décidé d’une « grève sèche » à compter de ce mardi 13 mars sur toute l’étendue du territoire.

Au cours de ce débrayage pour dénoncer le silence de l’autorité, les morgues et les urgences seront fermées dans tous les centres hospitaliers.  L'affaire dite de « manipulation de notes » à la Faculté des sciences de la santé (FSS) s'est également invitée à l'AG. La base du SYNPHOT réclame la libération du vice-doyen de la FSS, le professeur Majesté Watéba Ihou et les deux étudiants détenus dans les locaux du Service de renseignement et d’investigations (SRI).

« Tous les patients non graves sont priés de rentrer chez eux. Il n’y aura plus d’admission dans aucun service, ni dans les urgences, ni dans les morgues. Il n’y aura pas de garde », a annoncé Dr Gilbert Tsolenyanu, porte-parole du SYNPHOT.

Pour lui, « si les urgences arrivent, les gens peuvent aller au ministère s’ils le veulent ».

Seuls vont fonctionner, les services stratégiques dans les CHU, notamment les services de réanimation et d’hémodialyse. « Nous n’allons pas être la main qui va achever nos compatriotes. Ceux dont les cas sont graves et qui sont dans les réanimations, nous allons veiller sur eux. Si on arrêter l’hémodialyse, des gens peuvent mourir», a-t-il ajouté.

Le SYNPHOT compte également dans les services stratégiques, le centre national de transfusion sanguine (CNTS).

Depuis le début de leurs mouvements, les praticiens hospitaliers réclament de bonnes conditions de travail. Selon eux, les effectifs sont réduits soit de moitié ou des 2/3, tous les centres hospitaliers, notamment les CHU souffrent d’un manque criard d’équipements. Selon les informations, aucun service n’est épargné. Tout ceci rend plus difficile le travail des agents de santé.

Pour eux, il importe que le gouvernement dise comment il compte, dans les plus brefs délais, recruter en nombre suffisant les agents et équiper les services. Depuis, silence radio.

Read 1209 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…