10 Jan 2018

Pr Walla : « C’est hypocrite de penser que les problèmes de santé se résument à la contractualisation »

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) va passer à une étape supérieure. Une semaine après leur sit-in d’avertissement dans toutes les formations sanitaires sur toute l’étendue du territoire, les  praticiens hospitaliers constatent que l’autorité fait montre d’un silence qui ne dit pas son nom.

Face à cette situation doublée du constat que ce sont les mouvements de grève qui leur ont permis d’avoir gain de cause dans leurs revendications, les agents ont demandé que les mouvements reprennent,  disait ce mercredi sur la radio Victoire FM, le secrétaire général du SYNPHOT, Pr Atchi Walla.

« Nous allons écrire au gouvernement sur les prochains mouvements sociaux qui doivent venir dans les prochains jours », a-t-il ajouté.

Pour ce médecin,  c’est « hypocrite » que de penser que la contractualisation résoudrait tous les problèmes qu’on connaît dans les formations sanitaires au Togo. « Nous n’avons pas la même lecture que le chef de l’Etat. On reconnaît que la contractualisation peut aider à mieux gérer les centres de santé mais les problèmes de santé ne se résument pas au problème de la bonne gouvernance », a-t-il relevé.

Quatre (4) points sont essentiels pour les praticiens hospitaliers du Togo : le statut du personnel non fonctionnaire, la vétusté des infrastructures devenues inopérantes, les mesures de santé-sécurité des agents de santé sur leur lieu de travail et  le statut particulier du personnel hospitalier.

Read 1290 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…