31 Aug 2017

Edoh Komi : Contre les « anomalies » de  Togocel et Moov, il faut dépasser les « grincements de dents »

Le 19 août 2017 ne représente pas seulement une date pour l’actualité politique togolaise. Depuis cette date, la connexion internet servie par l’opérateur de téléphonie mobile, Togocel laisse à désirer.

Selon le pasteur Komi Edoh, président du Mouvement Martin Luther King (MMLK), « on dirait que l’opérateur s’est résolu depuis le 19 août à  faire disparaître en un seul jour les  500 Mo destinés normalement pour une semaine avec 1500 francs ».

« Est-ce une option délibérée de  sevrer et empêcher les 'internauphiles' et les activistes  des réseaux sociaux à communiquer largement sur les denses actualités dans notre pays ? », se demande le défenseur des droits de l’homme dans un écrit.

Chez Moov, l’homme pointe du doigt la messagerie SMS, le transfert de crédit entre consommateurs et les bonus dont la durée de validité est « insignifiante », dit-il.

Devant cette situation difficile, les consommateurs choisissent les lamentations et les grincements de dents, regrette M. Edoh  qui souhaiterait vivement que les Togolais mettent  fin à ces « manœuvres sordides » de  ces 2 sociétés de téléphonie mobile.

« Je sais que vous savez grincer les dents dans vos chambres quand vous constatez ces anomalies au quotidien sur vos portables. Maintenant, je vais  vous apprendre à réclamer vos droits et seuls ceux qui vont s’y joindre à nous, souriront demain », écrit-il.

Selon lui, il est temps  de  faire plier ces sociétés  pour jouir d’une meilleure qualité de communication et à moindre frais en protestant devant les locaux de ces deux sociétés.

Read 534 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…