29 Apr 2017

Revue du web : Félicitations tous azimuts pour le Togo

Petit pays de l’Afrique de l’ouest, le Togo est le premier en Afrique à avoir éliminé la filariose lymphatique comme problème de santé publique, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces efforts valent au Togo des félicitations des grands laboratoires pharmaceutiques.


Et c’est Republicoftogo qui en fait cas quand il écrit : « GSK, Merck Sharp & Dohme (MSD), et le MECTIZAN Donation Program (MDP) ont félicité mardi le président Faure Gnassingbé, le gouvernement et la population togolaise pour être parvenu à éradiquer la filariose lymphatique ».
Togo Breaking News parle plutôt des efforts du Togo que salue l’Etat de Washington.
« Dans une résolution votée le 13 avril dernier, le Sénat de Washington a félicité le Togo pour avoir opéré depuis 2006 d'importantes réformes politiques et économiques. Le document rendu public par l'ambassade des USA au Togo relaie les efforts du pays en faveur des droits de l'homme, de l'Etat de droit et de l'amélioration du climat des affaires », souligne le site d’information.
Pour les autorités togolaises conscients des nombreux problèmes auxquels fait face le pays, l’heure n’est pas propice pour voir dans ces félicitations des « victoires à la Pyrrus ».
Ainsi, le pays s’engage depuis ce mardi dans une nouvelle guerre. Et c’est contre les problèmes fonciers récurrents. Plusieurs sites en font allusion.
L’Agence de presse Savoir News voit à l’horizon une nouvelle législation en matière foncière pour le Togo. Sa consoeur Afreepresss dit qu’il sera mis de l’ « ordre dans le désordre foncier ». Gapola rappelle que le foncier constitue la grande partie des problèmes pendant devant les tribunaux togolais.
Afreepress note qu’il y a eu des affrontements à Pagouda dans la préfecture de la Binah. Citant l’Association des victimes de tortures au Togo (ASVITTO) qui déplore plusieurs blessés et des arrestations, l’agence souligne que « des échauffourées ont eu lieu alors que les populations du canton de Pagouda tenaient une manifestation publique pacifique pour exprimer un sentiment de protestation vis-à-vis des conclusions du Conseil préfectoral relatives à la méthode de désignation de la chefferie traditionnelle de la localité.
« Cette manifestation a été réprimée par des militaires venus vraisemblablement du Camp Militaire Général Améyi de Kara situé à une cinquantaine de kilomètre de la Binah ». Et pourtant, plus haut, l’Etat de Washington saluait les efforts faits par le Togo en matière de droits de l’homme.
La télévision en ligne Direct 7 relaie les dernières informations que connaît le développement à la base. Soixante-douze (72) motos ont été offertes par la ministre en charge de ce secteur aux fédérations des services financiers.

Read 467 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…