29 Apr 2017

Revue du web : Le Togo à la tête du CPS de l’UA, les sites d’informations en parlent abondamment !

C’est le Togo qui va diriger les travaux du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) durant tout le mois d’avril 2017. L’information est suffisamment relayée par les sites d’informations.

« Le Togo à la tête du conseil de paix et de sécurité de l’UA pour tout le mois d’avril », écrit Savoir News.
« La cérémonie s’est déroulée en début de semaine au siège de l’organisation à Addis Abeba entre le sortant Ndumiso Ntshinga (Afrique du Sud) et le représentant togolais, Sébadé Toba », renchérit Republicoftogo.
Le même site ajoute qu’ « au cours de ce mois, la diplomatie togolaise s’attellera à répondre aux questions les plus épineuses comme la montée en puissance de la Force africaine en attente (FAA) et celle de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (CARIC) ».
Togobreakingnews fait savoir pour sa part que le cabinet du Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, annonce que dans la droite ligne de la Charte de Lomé, une session ministérielle du CPS portant sur les thèmes « Sûreté et Sécurité maritimes en Afrique : l’après Lomé et « Paix, Sécurité et développement de l’économie bleue ». Elle est prévue pour se tenir à Addis-Abeba, le 25 avril prochain.
Savoir News revient pour rappeler que le CPS est l’un des organes de l’UA, chargé de la prévention, la gestion et de la résolution des conflits.

D’une institution régionale à une autre, Gapola parle de la demande d’adhésion faite par le Maroc, le Tchad et la Tunisie à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et soutient que « les chances d'adhésion de ces pays sont minimes ».
Le site se dit fort des propos du représentant permanent de la CEDEAO au Togo qui, lors de la rencontre avec des responsables du Mouvement Martin Luther King (MMLK) déclarait ceci : « l'adhésion de ces trois pays à la CEDEAO ne sera chose aisée et ne passera pas comme une lettre à la poste ».

Un mot de politique, Togobreakingnews fait le constat que le statut de l’opposition sème la zizanie au Togo.

« Alors que l'ANC dénonce un déséquilibre excessif dans la composition de ce Conseil et réclame plus de membres, le CAR parle d'une manœuvre faisant allusion au nombre de places attribuées au parti de Jean Pierre Fabre et celle attribuées à l’UFC », note-t-il.

« Enfin débarrassé de la filariose lymphatique », titre Republicoftogo en parlant de la certification que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a faite au Togo dans sa lutte contre cette maladie.

Le site d’information rappelle d’ores et déjà que rien n’est jamais définitivement acquis. « La population est invitée à continuer à dormir sous des moustiquaires imprégnées à longe durée d’action. Une protection très efficace contre la filariose, mais aussi bien sûr contre le paludisme », soutient-il.
En sport, l’Agence de presse Afreepress communique sur la position de la Fédération togolaise de footabll (FTF) dans l’affaire de changement d’équipementier par les Eperviers du Togo. Dans une interview, Pierre Lamadokou, le secrétaire général de la fédération dit ceci : « la FTF n’a pas pour vocation de promouvoir des entreprises privées. Nous avons pour vocation de promouvoir le football national».

Read 489 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…