ADS
02 Apr 2020

Covid-19 : plus de 1000 détenus en passe de recouvrer leur liberté au Togo

Après une vingtaine de minutes de discours mercredi soir, Faure Gnassingbé n’a daigné dire un seul mot relativement aux prisons civiles du pays. Plusieurs ont pensé que les détenus étaient les parents pauvres des mesures de sécurité sanitaire lancées par le chef de l’Etat, en vue de venir à bout de la maladie à coronavirus (Covid-19). Jeudi, on apprend que plus de 1000 détenus viennent de bénéficier de la grâce présidentielle.

Au nombre de 1048, selon le site d’informations worldinfo.tg, ces personnes privées de liberté sortiront d’un moment à l’autre. Les magistrats et les greffiers, au-devant desquels le ministre de la Justice, sont à pied d’œuvre pour leur libération.

Cette mesure de libération des détenus aura pour raison de désengorger les  prisons civiles du Togo

Qui sont-ils ? Pour l’heure, on n’en sait rien. Les prochaines heures permettront de le savoir.

On se rappelle qu’il y a quelques jours, un parti politique est monté au créneau pour demander la libération des ‘prisonniers politiques’. Il s’agit du parti national panafricain (PNP) de Tikpi Athadam.

« Dans l’intérêt de la santé publique, le PNP, tout en encourageant les populations au respect des mesures préventives, exige la libération immédiate et sans conditions de ses militants arbitrairement incarcérés, la libération de tous les détenus politiques ou condamnés pour des infractions mineures », écrivait ce parti politique instigateur du 19 août 2017.

Read 863 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…