12 Apr 2019

Togo-tuerie à l'arme :  un Zémidjan raconte ce qu’il a fait, vu et subi jeudi nuit

Le gendarme en tenue civile qui a abattu froidement jeudi nuit son supérieur et une femme, s’est en fait servi d’un conducteur de taxi moto pour arriver à ses fins. Ce dernier, racontant les faits vendredi sur une radio, les a relatés tels qu’ils se sont produits dans cette nuit à une heure du matin.

Selon le Zémidjan (nom par lequel on désigne les conducteurs de taxi-moto), le gendarme en question a, comme tout client normal, demandé ses services à BIA Togo à Ramco. En tenue civile, le conducteur n’a pas su que c’était un corps habillé. Il ne présentait d’ailleurs pas de signes pouvant laisser croire à quelqu’un qui a une arme et allait tuer.

« J’ai amené une jeune fille aux environs d’une heure du matin près du marché d’Adewui. Lorsque je suis arrivé à BIA Togo à Ramco, un homme en tenue civile m’a fait appel. Il m’a demandé si j’ai vu un soldat en venant. Je lui ai répondu par la négative. Il m’a alors demandé de le remorquer pour  chercher le soldat. Nous sommes arrivés à Uniprix mais nous n’avons trouvé personne. Il m’a encore demandé la voie qu’emprunterait quelqu’un s’il voulait aller à GTA. Je lui ai dit que la personne a 2 possibilités : soit passer de Soted à Cica Toyota ou continuer sur le boulevard de la Kara. Nous avons donc longé la voie et c’est arrivé au niveau d’EAMAU que nous avons vu le soldat qu’il cherchait », a-t-il confié à la radio Victoire FM en Mina, langue la plus parlée au sud du Togo.

Ayant trouvé celui qu’il cherchait, il demanda à son conducteur de s’arrêter. Je me suis arrêté et il est descendu et a avancé vers le soldat en treillis. A quelques mètres du soldat, il l’a apostrophé amicalement, a sorti son arme et a tiré 4 fois sur lui. Le soldat d’est écroulé par terre », a-t-il ajouté.

Attendant sûrement les frais du service rendu à quelques mètres de là, le conducteur de taxi moto ne sera payé qu’en balle.  « Quand je l’ai descendu, j’ai avancé de quelques mètres avant le début des coups de feu. Il a donc tiré sur moi mais c’est l’une des jantes de la moto qui a reçu la balle », a-t-il relevé.

La bavure va donc continuer dans une cafeteria. « Il y a une cafeteria non loin. Il a avancé vers la cafeteria et j’ai commencé en criant pour alerter ceux qui y étaient assis de se disperser. Là-bas, il a tiré plusieurs fois. Une femme atteinte est tombée », raconte le témoin.  

Tout ce qu’il a vu après, c’est que l’homme ne tirait plus mais arrêtait systématiquement chaque personne qui passait sur une moto qu’il prenait soin de cogner avec son arme.

« J’ai donc accouru au commissariat de Ramco, ils ont fait appel aux bérets verts qui sont à côté. A 3K, le gérant dudit bar l’a cogné au niveau de la tête avec un caillou. Il est donc tombé et les bérets verts lui ont retiré l’arme », conclut le Zémidjan.

 

Read 1242 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…