05 Sep 2019

Togo : les Allagasi et Allaga ont annoncé jeudi Agbogbozan 2019 à Notsé

La grande fête traditionnelle Agbogbozan des Ewe connaîtra son apothéose samedi prochain à Notsé, localité située à environ 95 km au nord de Lomé. Jeudi, la grande cérémonie rituelle d'invocation des mânes des ancêtres s'est déroulée en présence d'un grand public au sanctuaire Agbogbodzi.

Placées sous le thème : « diversité culturelle et partage des valeurs : ciment de paix, d'unité et de développement », ces grandes manifestations ont débuté ce premier jeudi du mois de septembre, comme c’est le cas tous les ans, par la sortie massive des Allagasi et Allaga, qui se font souvent remarquer par leurs accoutrements de chasseurs en rameaux de palmiers de la tête aux pieds.

Toute la journée, les rues et les lieux publics ont été pris d'assaut par ces Allaga, afin d'annoncer cette fête. Tôt ce jeudi, c'est le sanctuaire Agbogbodzi qui a servi de cadre aux libations, prières et invocations aux mânes des ancêtres, en présence d'Ewefiaga, Togbui Agokoli IV, chef canton de Notsè, président des chefs traditionnels du Togo.

Il était accompagné d'un grand cortège de chefs traditionnels, des membres du comité exécutif de l'Union Eweto chargé d'organiser les festivités, des cadres de la localité, des filles et fils de Haho, sous un tonnerre de bruits de tam-tams et de danses des Allagasi, Allaga, Agbassivi, Mamissi et plusieurs autres groupes folkloriques.

Dans son intervention, Togbui Agokoli IV, a fait un peu l'historique de la fête Agbogbozan avant de rappeler au public que le site de la cérémonie est consacré lieu de pèlerinage, de prière et d'invocation des ancêtres depuis les années 50.

« Agbogbozan marque le début de l'année nouvelle pour le peuple Ewe et donne l'occasion à tous les fils de se ressourcer aux valeurs traditionnelles et de réfléchir sur le développement de l'espace Ewe », t-il précisé.

Selon lui, elle autorise également à partir de cette date, la consommation de la nouvelle igname, jadis principale culture appréciée par les Ewe dont les prémisses sont servies aux convives sous la forme pilée (foufou).

Il a par ailleurs demandé à la population de préserver les restes de la muraille, afin de garantir une histoire vivante du peuple Ewe.

Agbogbozan, communément appelé ‘Téza’ (fête de l'igname en Ewe), a été depuis longtemps, une occasion pour célébrer les premières moissons agricoles chez le peuple Ewe. C'est aussi le moment indiqué pour le peuple Ewe de rendre grâce à Dieu pour ses bienfaits.

Bernadette A.

Read 383 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…