14 Mar 2019

Togo : une aventure internationale commence pour les Joutes verbales francophones en 2020

La 4ème édition des Joutes verbales francophones, la compétition d’art oratoire qui met aux prises des étudiants des écoles et universités du Togo, connaîtra son apothéose samedi à l’Institut français du Togo à Lomé. Une finale au cours de laquelle vont s’affronter 8 candidats à travers un débat parlementaire et des plaidoiries sur des questions d’actualité.

Mais en attendant cette soirée, on apprend que cette compétition qui forme les jeunes togolais et les initie à la prise de parole en public et perfectionne leur leadership, va s’internationaliser. Frédéric Tsatsu, promoteur et délégué général de ces joutes et Jérémie Cornu, le Directeur général de l’Atelier de la langue française, la compétition sœur des joutes verbales en France, ont signé une convention de partenariat à ce propos ce jeudi à Lomé.

Les 2 porteurs de ces compétitions togolaise et française vont, à partir de 2020, mettre un œuvre un projet qui fera de Lomé, la capitale togolaise, le lieu où on façonne la parole et se réunissent des orateurs de plusieurs pays francophones au cours d’une compétition internationale.

« L’objectif de ce projet commun, c’est de réunir, de dépassionner l’oralité et de faire un grand événement à Lomé en langue française sur des sujets qui nous touchent tous. Il s’agit de valoriser la jeunesse africaine francophone à travers la langue française. Le vainqueur en France viendra au Togo pour compétir », a expliqué Gislain Prades, secrétaire général du festival français.

Pour M. Cornu, c’est un ‘couple équilibré’ dans une démarche et une perspective communes qui fera adhérer d’autres pays à l’aventure.

« Cette internationalisation permet d’avoir au Togo à partir de 2020 une compétition internationale qui fera venir des débateurs venus de France et des différents pays de la sous-région ouest africaine. Chaque année qui passe, ces joutes grandissent en termes de qualité des orateurs. La particularité au Togo, c’est la transmission du savoir aux orateurs. Nous les formons pour qu’ils soient aptes non pas seulement à prendre la parole devant un public mais à se mettre en question pour pouvoir impacter positivement leur milieu », s’est réjoui M. Tsatsu.  

Pour information, les orateurs togolais ont eu déjà à prendre part à une compétition en Côte d’Ivoire où ils ont été vice-champions derrière le Burkina Faso. Les jeunes togolais ont aussi pris part au Liban à une compétition internationale d’art oratoire et se sont classés parmi les 16 meilleurs sur un total de plus 80 candidats venus de 12 pays.

Samedi prochain, 8 jeunes dont des filles vont montrer leur talent en finale de la 4ème édition des joutes verbales francophones à travers un débat parlementaire placé sous le thème : « la forte natalité en Afrique est un frein à son développement ». Les 8 candidats se défendront en plaidoiries sur des questions comme ‘l’école ne suffit pas’, ‘notre société a besoin de femmes fortes’, ‘au secours, la plante bleue noircit’.

Le vainqueur de cette édition bénéficiera d’un séjour en France.

Cette 4ème édition sera aussi marquée par la première finale de ‘graine d’orateur’, une compétition interscolaire d’art oratoire et de plaidoiries qui opposera 7 filles venues des établissements scolaires du Togo.

Read 466 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…